Le Prix de Gaulle – Adenauer attribué à l’association « Une Terre Culturelle »

Grâce à l’ONG Une Terre Culturelle, beaucoup de jeunes Allemands et Français font connaissance dans le cadre de projets à but non lucratif. Son travail est aujourd’hui récompensé par le ministre adjoint, Michael Roth, et par l’ambassadrice de France, Anne-Marie Descôtes.

Partir à l’étranger et nouer des amitiés avec d’autres jeunes – voilà qui ne va pas de soi pour les jeunes issus de milieux défavorisés. L’ONG marseillaise Une Terre Culturelle contribue avec succès à inverser la tendance. Avec l’aide de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, elle organise depuis bientôt vingt ans des programmes pour des jeunes et jeunes adultes nécessitant un soutien particulier. Aujourd’hui, en guise de récompense pour ce travail, Une Terre Culturelle se voit décerner le prix De Gaulle-Adenauer au ministère fédéral des Affaires étrangères. Lors de la remise du prix, Michael Roth a déclaré :

« Faire ses propres expériences dans le monde est le meilleur moyen de s’immuniser contre la propagande et les demi-vérités. Votre organisation, Une Terre Culturelle, incarne l’opposé de cela. Vous symbolisez l’élargissement de l’horizon, les chances et les possibilités de l’Europe unie et de ses valeurs ».

Qu’est-ce que le prix De Gaulle-Adenauer ?

Les prix mettent la lumière sur des projets, ils motivent et inspirent. Le prix De Gaulle-Adenauer fête aujourd’hui ses 30 ans. Depuis 1989, il récompense et promeut la contribution des citoyennes et citoyens au partenariat franco-allemand. Concrètement, cela veut dire que des résistants et des réconciliateurs, mais aussi des artistes et des villes français et allemands ont déjà reçu cette distinction. Parmi les lauréats, on compte par exemple les acteurs Daniel Brühl et Audrey Tautou, ainsi qu’Anneliese Knoop-Graf et Hélène Viannay en tant que représentantes de la Résistance française et allemande. Les deux projets bilatéraux uniques que sont arte et Airbus ont eux aussi déjà été récompensés, tout comme Helmut Schmidt et Valéry Giscard d’Estaing. Le prix est doté de 10 000 euros et rend hommage à Konrad Adenauer et Charles de Gaulle qui, avec la signature du traité de l’Élysée en 1963, ont donné l’impulsion principale à l’amitié profonde d’anciens ennemis.

Les échanges de jeunes constituent un symbole du traité d’Aix-la-Chapelle

Les nombreuses rencontres de jeunes Allemands et Français correspondent exactement à l’esprit du traité d’Aix-la-Chapelle qui a renouvelé le traité de l’Élysée et a rendu l’amitié franco-allemande apte pour l’avenir. Un objectif central du traité est que les citoyens des deux côtés de la frontière profitent davantage des uns des autres au niveau régional et communal, qu’il y ait plus d’échanges entre les citoyens et que la coopération apporte des avantages concrets et mesurables. Pour les jeunes apprentis, de nouveaux programmes de mobilité seront créés dans le domaine de la formation professionnelle. Par ailleurs, l’apprentissage de l’allemand et du français comme langues étrangères devra être facilité.