Moins de 5 % de chômage en Allemagne

Le marché du travail allemand connaît un automne de tous les records : moins de 5 % de chômage, plus de 45 millions d’actifs rémunérés, plus de 33 millions d’emplois soumis aux charges sociales. Et pour les plus modestes, un salaire minimum qui augmente.

C’est un chiffre historique, le meilleur depuis la Réunification (et sans doute au-delà). Au mois d’octobre, le taux de chômage est repassé en Allemagne sous la barre des 5 %. Le nombre de personnes sans emploi s’élève à 2,204 millions, soit 4,9 % de la population active. Il est en baisse de 53 000 sur un mois et de 185 000 sur un an, selon l’Agence fédérale pour l’emploi (BA). Mais ce n’est pas tout.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le marché du travail allemand a engrangé ces dernières semaines une moisson de records. Le nombre d’actifs rémunérés a dépassé les 45 millions en septembre. Environ les trois quarts d’entre eux (plus de 33 millions en août, un record là aussi) occupent un emploi soumis aux cotisations sociales.

Un regard sur les statistiques permet d’ailleurs de constater que ce type d’emplois (et non les « petits boulots ») représente la très grande majorité des embauches en Allemagne. Sur un an, la hausse l’emploi soumis aux charges sociales a dépassé de 27 % celle de l’emploi total.

Rentrée dynamique

« On peut parler de record d’activité », a commenté Detlef Scheele. Selon le directeur de la BA, c’est le fruit d’une rentrée vigoureuse et de plusieurs années de croissance successives. « Sur le marché du travail allemand, on ne ressent en rien les incertitudes internationales telles que les conflits commerciaux ou la perspective du Brexit ».

On peut même déjà parler de plein emploi (c’est-à-dire d’un taux de chômage de 2 à 3 %) dans certaines régions comme la Bavière et le Bade-Wurtemberg. Au niveau national, c’est en revanche prématuré. Le taux de chômage oscille entre 1,2 % et 12,5 %.

Selon M. Scheele, l’évolution devrait rester positive. Mais l’Allemagne ne devrait pas encore repasser l’année prochaine sous la barre des deux millions de chômeurs.

Les salariés en profitent. Ils voient leur salaire augmenter. Et cela se répercute aussi sur le montant du salaire minimum horaire qui augmentera de plus de 50 centimes d’ici au 1er janvier 2020. L’augmentation se fera en deux temps, a décidé le gouvernement allemand : de 8,84 € à 9,19 € au 1er janvier 2019, et de 9,19 € à 9,35 € au 1er janvier 2020.

A.L.

Plus d’informations :

Agence fédérale pour l’emploi : les chiffres de l’emploi pour octobre 2018 (en allemand)

Office fédéral des statistiques : l’Allemagne dépasse pour la première fois les 45 millions d’actifs (en allemand)

Office fédéral des statistiques : 2,4 millions de salariés veulent travailler plus, 1,4 million moins (en allemand)

Office de presse et d’information du gouvernement fédéral : le salaire minimum augmente (en allemand)